Aller au contenu principal

L'exploit de Lafrançaise

Le commentaire.

Malgré une température frisquette, les deux équipes ont démontré une belle facette de leur talent. Certes, le terrain n'avait rien d'un billard dont peuvent rêver les footballeurs. Mais contre mauvaise fortune, le plaisir du jeu et l'esprit de compétition semblaient satisfaire les plus récalcitrants… Et les nombreux spectateurs qui s'étaient rendus à Albefeuille-Lagarde ne furent pas déçus par le spectacle. Les Toulousains de L'Union, plus vite en action, allaient rapidement se heurter à une organisation sans faille bâtie par l'entraîneur Julien Blanquard… Mounir Lamrabti, impérial tout au long des débats, faisait le ménage en compagnie de l'irréprochable Youssef Larlhid ; la multitude des corners au bénéfice des visiteurs étant renvoyés systématiquement par une défense au top devant un Thomas Gesse qui attendait patiemment son heure. Et contre toute attente, ce sont les locaux qui prenaient les devants au score à la suite d'une balle déposée dans l'axe par le précieux Azdad ; il ne restait plus qu'à parachever le mouvement. Salimade anticipait la sortie du gardien visiteur Calvet d'un petit coup de patte. Un délice de lob qui finissait sa course dans les filets du leader de Régional 2 (41e). Après avoir intelligemment laissé passer l'orage, les joueurs de Julien Blanquard regagnaient les vestiaires avec quelques idées sous les crampons.

L'Union égalise mais bute sur un mur

Le retour sur la pelouse n'allait rien changer à la physionomie des débats. Les banlieusards toulousains poussaient, régalaient l'assistance par la technicité de leur meneur de jeu Gil. Mais de l'intention à l'action finale, il y a un pas que ne purent, ou ne surent, franchir les Unionistes. Et lorsque les frappes de Médina ou de Stefenel trouvaient le cadre, le gardien local Thomas Gesse s'envolait dans les airs pour placer une claquette d'une main ferme (59e, 80e). Si Gesse était battu, c'était Techer qui s'occupait de sauver un ballon chaud sur la ligne (90e+1).

Des prolongations sans résultat

Si le premier acte de la prolongation laissait tout le monde sur sa faim, il n'en fut rien dans un final à couper le souffle ; une frappe puissante de Delpérié était cueillie dans la niche de Calvet (120e) alors que le solide attaquant Adele, entré en jeu, trouvait un poteau sortant cage vide (120e+2). On s'en remettait à la séance aux tirs au but : Thomas Gesse faisait le spectacle en stoppant deux frappes unionistes alors que ses coéquipiers faisaient carton plein… Au final presque en toute logique.

Et maintenant.

Derby le week-end prochain entre le SCL et Meauzac.