Aller au contenu principal

160e anniversaire du Comice Agricole Cantonal

 Dimanche 2 septembre l'équipe d'agriculteurs, présidée par Jérôme Alric, a fêté l'événement en faisant honneur à l'agriculture, à l'élevage et aux produits de la terre sans lesquels on ne pourrait pas vivre. 160 ans! Il en est passé de l'eau sous le pont du Saula! Si on faisait une petite rétrospective des générations actuelles les plus anciennes, en remontant vers les années «50», que verrait-on sur le petit écran? à Lafrançaise, il y avait un cours agricole pour les jeunes futurs agriculteurs, dont le professeur se nommait M. Cancel, et au fond de la classe, il y avait une grande affiche où était écrit : «Agriculteur, le plus beau des métiers, mais aussi le plus complexe». Une agriculture très diversifiée : on travaillait avec des vaches dans le Sud Quercy et de gros chevaux de trait dans les plaines du Saula et de Saint-Maurice. Les agriculteurs étaient de vrais ingénieurs de la mécanique sans moteur pour la mise en route de leur matériel. Et puis sont arrivés les chenillards pour les coteaux, et le Map, le Someca ou le Fordson. Le premier Ferguson 24 CV, acheté par Mme Valmary, du Saula, avait fait l'admiration de nombreux agriculteurs à l'époque. Les moments nostalgiques de l'époque : la gerbière, le dépicage, les vendanges, la «despéloucado», autant de raisons de se retrouver, de s'entraider, toujours dans une ambiance travailleuse et festive autour de l'amour de la terre. Aujourd'hui, soixante-dix ans sont passés, et place à l'électronique et aux nouvelles méthodes de travail de la terre. Les plus anciens ont du mal à réaliser l'évolution du travail de la terre et des difficultés que rencontrent les jeunes agriculteurs.